Thés de luxe : comment choisir

Thés de luxe

Beaucoup auront même probablement identifié ce type de produit à une boisson triste qui est généralement prise en remplacement du café. Nombreux sont les visiteurs de Nunshen.com ayant probablement vécu cette expérience. Mais lorsqu’ils apprennent à reconnaître des thés haut de gamme grâce à des cours sur le thé à Paris, ils vivent une véritable révélation. Ils ne pouvaient pas imaginer que le thé puisse avoir une telle quantité de registres aromatiques si agréables et jusqu’alors inconnus. Cet article a pour but de vous aider à différencier les thés premium de ceux qui ne le sont pas.

Thé en vrac contre thé en sachet

Si vous voulez profiter d’un thé de bonne qualité, vous devrez choisir des variétés en feuilles plutôt qu’en sachets, et ce pour plusieurs raisons. Dans les sachets, on ne voit pas bien ce qu’ils contiennent. Alors que si vous achetez du thé en vrac, vous pourrez voir les feuilles que vous infuserez. Vous pourrez ainsi les comparer avec d’autres variétés de thés parfumés et finalement décider de celle que vous trouvez la meilleure.

Pour la fabrication du thé en sachet, ce sont généralement des feuilles brisées ou hachées qui sont utilisées. Car, fondamentalement pour une simple raison de volume, dans un sachet beaucoup de petits morceaux prennent moins de place que plusieurs grandes feuilles.

D’autre part, le thé contenu dans les sachets est généralement récolté et traité mécaniquement. Cette mécanisation ne permet pas de sélectionner les feuilles de la meilleure qualité (tâche habituellement réservée aux mains expertes de femmes formées à cette tâche précise), mais plutôt les feuilles déjà plus développées. Ces feuilles offrent un goût plus astringent, amer et moins délicat.

La qualité des feuilles de thé

Une feuille de thé offre de nombreuses informations : tout d’abord, vous pouvez apprécier sa couleur et son apparence, qui doit être vive et fraîche. Les thés purs utilisés pour élaborer des thés glacés doivent être exempts d’éléments étrangers et, bien qu’il y ait des exceptions, ils doivent généralement posséder des feuilles de taille uniforme, sans poussière ni tige. C’est un signe de qualité lorsque l’arôme est frais et intense. Parfois, il peut suggérer l’arôme de certains fruits, de noix, et même de certaines notes grillées ou caramélisées. Mais dans tous les cas, il doit être exempt d’arômes désagréables ou synthétiques.

Les différentes senteurs

Cependant, certains thés présentent des notes aromatiques caractéristiques qui peuvent sembler désagréables au premier abord, ou plutôt, inadaptées au thé. Il s’agit d’arômes rappelant le bois humide, la terre, le charbon, la cendre, le tabac, etc. Ces notes apparaissent généralement dans les thés post-fermentés, tels que le Pu-Erh. Ceux-ci sont bien identifiés et généralement présents dans ces types de thés. Ce sont des arômes peu compris par les non-initiés, mais parfaitement assimilés par ceux qui les connaissent.

Il est très utile d’observer les feuilles déjà humidifiées. Les couleurs et les arômes s’y intensifient. Un thé de luxe “s’exprime” mieux une fois qu’il a été infusé. En fait, une grande partie de l’analyse de la qualité du thé doit être effectuée à ce stade, car c’est là que les arômes indésirables et les défauts de transformation du thé sont les mieux détectés.

L’infusion

Il vous faudra également observer la propreté et l’arôme de l’infusion. En général (à quelques exceptions près, comme de nombreux thés japonais et certains thés coréens), ils devraient présenter une infusion transparente et brillante. La présence d’une fine couche d’huile à la surface de l’infusion peut ne pas être un défaut, mais plutôt la conséquence normale de la torréfaction de la feuille. En effet, lors du séchage, certaines graines de thé sont intentionnellement incorporées dans le processus. Celles-ci dégagent une huile qui sert à lubrifier les feuilles, de sorte qu’elles se déplacent mieux et que le processus de séchage est donc plus uniforme.

Enfin, la phase la plus importante est celle de l’appréciation en bouche, où l’on distinguera si un thé répond à nos attentes. Un bon thé doit nous offrir une saveur dépourvue de notes étranges, il doit être généralement de faible astringence, selon la variété choisie. La complexité des nuances aromatiques est également une valeur à prendre en compte et un arrière-goût marqué et long confirmera que nous sommes bien en présence d’un grand thé.