Les caractéristiques de la vente à domicile

vente à domicile

Publié le : 07 juin 20216 mins de lecture

Depuis quelques années, la vente à domicile revient en force. Que ce soit à la télévision, sur internet ou encore lors d’une discussion entre amis. La vente à domicile fait parler ! Néanmoins, ce domaine peut sembler complexe sur certains aspects réglementaires et organisationnels. Vous souhaitez en savoir plus à ce sujet ? Vous êtes au bon endroit !


Dans cet article, nous reviendrons sur les composants qui constituent la vente à domicile. Dans ce sens, nous évoquerons les secteurs d’activité concernés par cette méthode de vente. Aussi, nous vous ferons découvrir quatre informations sur le métier de vendeuse à domicile indépendante. Enfin, pour celles et ceux qui souhaitent se lancer dans cette aventure, nous vous guiderons à travers des conseils pour devenir VDI.

Qu’est-ce que la vente à domicile en réunion ? 

Cette technique de vente consiste à se rendre chez un particulier pour présenter une gamme de produits aux membres présents lors de la réunion. Les personnes conviées sont l’hôtesse qui accueille la réunion ainsi que les invités (le voisinage, des amis, la famille, ect.). 


La personne responsable de la vente n’est pas le propriétaire des produits. Il représente une marque pour laquelle il travaille. L’objectif de la réunion est de promouvoir puis vendre les produits. Dans le langage des VDI, cette personne s’appelle le mandataire. 


En France, c’est la Fédération de la Vente Directe qui est chargée de gérer et contrôler la protection des consommateurs et des vendeurs. Depuis près de 50 ans, cette institution œuvre pour valoriser les métiers de la vente à domicile


Les domaines d’activité concernés par ce mode de vente 


D’année en année, les marques de ventes à domicile se sont répandues. Aujourd’hui, un large panel de secteurs d’activités sont concernés par le marché de la vente directe. Voici quelques exemples : 


  • L’habillement,

  • Produits ménagers,

  • Cosmétique,

  • Nutrition,

  • Vins, 

  • Thé ou Café, 

  • Produits issus d’agriculture biologique

4 choses à savoir sur la vente à domicile 


Complément de revenus


Cette activité peut évidemment se cumuler avec d’autres contrats et aides, tels que : un contrat de travail standard, les allocations de retour à l’emploi ou encore la pension de retraite. Un atout considérable qui permet de générer plus de revenus sur le mois. 


Aménagement du planning de travail


Changer d’activité pour devenir VDI, c’est faire le choix de la liberté. En effet, l’atout principal de ce système est l’organisation de son travail. Une fois les produits achetés par le vendeur, celui-ci est libre de mener son activité comme il le souhaite. Votre planning est flexible et s’adapte à votre organisation personnelle. 


Statut d’indépendant


Sur le plan juridique et fiscal, le VDI est un indépendant. Néanmoins, pour la protection sociale, la personne est considérée comme un salarié. L’atout majeur est qu’il n’y a pas de lien de subordination entre l’entreprise et l’individu.


Formation possible 


Selon l’entreprise que vous choisirez, celle-ci peut mettre à disposition de ses vendeurs des formations complémentaires. La démarche consiste à offrir aux VDI un apprentissage constant. Ces ateliers peuvent concerner des méthodes d’organisation ou encore des techniques d’approche grâce aux réseaux sociaux. 

Comment devenir VDI ? 

Vous avez été convaincu des nombreux avantages du secteur de la vente en face à face ? Découvrez comment devenir une véritable VDI en seulement 3 étapes. 


Étape n°1 : Choisir une entreprise qui vous plaît


Le plus simple pour trouver l’entreprise qui collera à vos désirs, c’est de se rendre directement sur le site internet de la fédération française de la vente à domicile. L’objectif est de balayer les secteurs d’activité qui vous attirent. Une fois votre sélection effectuée, vous pouvez passer à l’inspection du site internet, réseaux sociaux et autres canaux. Le but est d’analyser l’entreprise et les conditions de travail. 


Étape n°2 : Prendre le temps de comparer les sociétés


Vous avez déjà à votre disposition une liste exhaustive d’entreprises pouvant être raccord avec vos envies. À présent, la seconde étape est de comparer les entreprises entre elles. Le but est de mettre en exergue celle qui vous apportera le plus d’avantage et de d’accompagnement pour développer votre activité de VDI. 


Étape n°3 : Contactez les responsables des ressources humaines

 

La dernière étape consiste à contacter les responsables des ressources humaines ou d’informer une vendeuse que vous souhaitez rejoindre le réseau. N’hésitez pas à échanger avec un membre de l’entreprise afin de confirmer votre impression sur les valeurs et engagements de la marque.  


Plan du site